• Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Google+ - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

galerie[s]mortier - 77 rue Amelot, 75011 Paris

 +33 6 67 31 67 81 - stm@galerie-s-mortier.com

ALDO CAREDDA

GREETINGS FROM PARIS 2017 DE ALDO CAREDDA / THE ORIGINAL IS WHERE THE COPY WAS GONE

Quand une oeuvre est cachée là où sa seule copie s’en est allée . Aldo Caredda laisse son empreinte partout dans le monde, une trace de son passage et de son index ”matière à abstractions”. Du 1er janvier au 31 décembre 2017, l’artiste placera 365 oeuvres sur 365 boites aux lettres dans Paris. Jour après jour, 365 cartes postales inviteront à 365 expositions. Alors, chaque jour désignera un collectionneur, dont l’espace privé commence dans l’espace public.

Le geste primordial de peindre, accompli, répété, du bout du doigt. L’index plonge dans la matière noire. S’encre. L’oeuvre se construit en sillons. L’empreinte est digitale, elle est trace. A la fois objet et signature, quasi biométrique.
Pas tout à fait, pourtant.
Au delà des dessins formés par la crête dermique, un ajout minuscule de matière résiduelle posée au centre du composite, vient dire une autre histoire. L’unicité en est troublée, la permanence de la figure cutanée est alors contredite, l’identification impossible.
Les minuties dans la répétition deviennent divergentes, irrégulières, inclassables.
Chaque geste crée un nouvel univers, une anomalie. Perceptible, original, comme autant de nouveaux scénarios figuratifs. Des noyaux, des deltas, des lacs. Des arches, des boucles, des tourbillons, des plis, des îlots, des crochets, des ponts. Et des visages, des structures ou des paysages sont eux identifiés, reconnus. Accumulés sur la toile ces fichiers d’un genre particulier composent un agencement panoptique positif, un miroir, une récurrence.
Stockés sur des supports individuels, l’artiste disperse ses dermatoglyphes au gré de ses désirs de brillance, de fulgurance. Il sème ces preuves menues mais tangibles de son existence et les diffuse en les cachant. Certaines ont un emplacement de rêve, d’autres sont même au spec- tacle. D’autres encore, circulent, mobiles à jamais. Mais l’énigme demeure......Naturellement. Qui dépasse l’entendement. C’est de don qu’il s’agit, de donet d’aventure. D’évasion.
Pascale Geoffrois

[ Hamburger Bahnhof Museum ]

June 07, 2017

Aldo Caredda nous présente cette éditions (de pièces uniques) réalisé en Aout 2016 à Berlin au Hamburger Bahnhof Muséum en aout 2016. Une Empreinte reproduite sur aluminium ( 10x10cm), un Polaroïd et un Plan.

[ Jüdisches Museum Berlin ]

June 16, 2017

Présentation du Vinyle JÜDISCHES MUSEUM BERLIN de Aldo Caredda

7" / 12ex - 08/2016-06/2017 - Éditions galerie[s]mortier

[noir-quotidien]

December 15, 2016

EXPOSITION D'ALDO CAREDDA

DEC. 2016 PARIS 08


365, c'est le nombre de journaux que Aldo Caredda a couvert en 2015. Il nous les présentera en Déc. prochain à Paris dans le 8e, épinglés ou encadrés, tous collés les uns aux autres dans une piéce noire d'informations. Un journal au quotidien, que l'artiste nous propose, "empreinté" de son passage.

Please reload